Ecole, Culture, Sport et jeunesse - Nos propositions

Cours d’école et bâtiments

  • Végétaliser les cours, aménager des potagers pour des activités sur le temps périscolaire ou scolaire en partenariat avec les services des espaces verts, installation des lieux adaptés (assises, zones ombragées…). 
  • Organiser les cours pour favoriser la mixité
  • Améliorer les bâtiments afin d’accueillir les élèves et personnels dans des conditions optimales : isolation thermique et phonique, accessibilité, etc. 
  • Pour les travaux courants hors investissement : garantir l’intervention la plus rapide et efficace possible des services au plus proche des besoins, par exemple grâce à une brigade dédiée.

Pour renforcer la communauté éducative

Nous rendrons effectif un véritable Projet Educatif de Territoire mobilisant toutes les ressources locales afin de garantir la continuité éducative entre les projets d’école et les activités proposées aux enfants en dehors du temps scolaire.

  • Mise en place d’un budget particulier pour des projets liés à l’écologie et à l’environnement.
  • Facilitation des projets des écoles en leur accordant les moyens humains et matériels nécessaires en relation avec les acteurs du sport et de la culture.
  •  Transparence sur les critères de dotation pour les voyages scolaires.
  • Soutien aux associations de parents d’élèves et travai en concertation avec elles.
  • Accompagnement et soutien des personnels municipaux intervenant dans et autour de l’école et qui en permettent le fonctionnement. Favoriser leur accès à la formation.

Enseignement supérieur

  • Soutenir et promouvoir activement l’Enseignement supérieur au niveau local, notamment les antennes délocalisées de l’Université d’Orléans et l’Institut de formation aux Soins Infirmiers 

Bâtir une réelle politique municipale culturelle et artistique

  • Organiser des assises de la culture avec l’ensemble des partenaires (structures municipales et associations)
  • Mieux coordonner les différents secteurs municipaux touchant à l’éducation artistique afin de faire profiter au plus grand nombre et de manière pérenne les différentes activités (spectacles ou pratiques).Réfléchir à un « pôle culturel » pour développer dynamiques et synergies entre les différents actants, et soutenir l’inventivité culturelle de la ville
  • Développer l’accès à la culture pour tous notamment par une politique tarifaire adaptée et l’aide au financement des activités, et les différentes cultures
  • Promouvoir les structures existantes et en développer d’autres si besoin (« Pôle Régional de la Danse », par exemple).
  •  faciliter et encourager les initiatives citoyennes et associatives en redonnant vie à la Maison du peuple (salle Jean Racine). En faire un lieu ressource (accueil, information et émulation), et plus particulièrement un lieu vivant de création artistique (répétitions, ateliers d’art plastique), un lieu en lien étroit avec les maisons de quartier (ou centres socioculturels) et avec les autres structures culturelles.

  • Réfléchir à l’avenir des festivals en favorisant leur ouverture sur tous les quartiers, la collaboration avec les établissements scolaires, les politiques de résidences et de créations.

Renforcer la prise en charge de la petite enfance

  • Ouvrir des Relais Assistant.e.s Maternel.le.s (RAM) sur de plus grandes amplitudes pour les professionnels accueillant des enfants, mais aussi les familles et développer les rencontres entre assistant.e.s maternel.le.s par le biais du RAM.
  • Permettre à des assistant.e.s maternel.le.s désireux de se regrouper d’ouvrir des maisons maternelles (1 seule aujourd’hui à Châteauroux).
  • Ré-ouvrir des haltes garderies
  • En fonction des besoins, offrir des horaires plus vastes en multi accueil et crèches, pour s’adapter aux contraintes de certains parents, notamment les familles monoparentales.
  • Associer les parents dans des conseils de crèches.
  • Ré-ouvrir des lieux d’accueil parents-enfants animés par des professionnels de la petite enfance pour permettre aux parents de trouver un espace de parole pour leurs problématiques éducatives.
  • Accorder une place particulière à la formation du personnel petite enfance, en intra avec des analyses de pratique.
  • Travailler sur la parentalité et la place des professionnels auprès des enfants lors de formations mêlant professionnels de la petite enfance, parents, parents en devenir, associations.
  • Augmenter le temps de présence de psychologues sur les structures pour soutenir enfants, parents mais aussi le personnel dans sa pratique

Amplifier l’accès au sport pour toutes et tous, pour passer d’une promotion verticale à une promotion horizontale du sport

 Aujourd’hui municipalité et agglomération ont privilégié le sport de compétition de haut niveau (championnat du monde de voltige, de tir, Berrichonne football) et les activités sportives pour enfants et adolescents (skate park, animations périscolaires, CLSH). Une grande partie de la population est exclue de ces programmes phares. Nous voulons élaborer, en concertation avec clubs, associations, partenaires de l’éducation et de la santé et de l’accompagnement social un Projet Sportif Municipal pour sensibiliser à et faciliter la pratique du sport POUR et AVEC toutes et tous, par une politique sportive où sport loisirs-santé, handi sport et sport de haut niveau cohabitent et s’entraînent vers plus de liens.

Equipements

  • Etablir un inventaire de toutes les infrastructures
  • S’engager sur un plan de modernisation et de rénovation thermique des équipements sportifs.
  • Construire des partenariats avec le Département et la Région pour optimiser l’utilisation des gymnases des collèges et lycées.
  • Gérer tous les équipements aquatiques en régie publique et assurer la pérennité de la piscine Firmin Batisse en toutes saisons.
  • Mettre un terme à la fermeture des terrains de foot, dans tous les quartiers, et à la réquisition des annexes pour le club professionnel.
  • Elargir les horaires et périodes d’ouverture des infrastructures.
  • Afficher les motifs de fermeture (maintenance, réhabilitation..), les lieux de repli et adapter les trajets des transports publics.
  • Bannir les terrains de foot en synthétique.

Organisation

  • Assurer la transparence sur les subventions et financements attribués à chaque association et les critères de choix, dans un document annuel dédié, facilement consultable sur le site de la ville.
  • Bonifier les aides pour les démarches positives : promotion de l’égalité femmes/hommes, pratiques handi-sportives, formation à l’encadrement, éducation à l’éthique sportive (contre racisme, sexisme et homophobie)
  • Mettre en place des programmes de proximité, au plus près des besoins des personnes, quels que soient leur âge, leur potentiel physique et santé, qu’elles débutent ou se perfectionnent, à des horaires élargis articulés avec les horaires d’ouverture des crèches et halte-garderie.
Fermer le menu